Autolouange Paris 5 juillet, Jenny

Je porte des yeux dans mon poitrail, ils me viennent des fins fonds de ma lignée.

Ils ont vu des choses qu’aucune bouche ne peut dire, leur forme de diamant contient et recueille la terreur, la berce, lui siffle à l’oreille pour la rappeler à l’ordre.

Leurs pupilles percent la membrane du quotidien pour me laisser voir, me laisser vivre dans ma vie à moi, Jenny, ma petite part de cette histoire terrifiante.

Le restant est traité par la vie, réuni et trié, donné à l’esprit, aux dieux, à l’insondable.

Je m’occuperai de ce qui me regarde.

Ma bouche a été cousue. Au berceau. Par des esprits égarés, des monstres qui ont vécu des vies entières emprisonnés sous le poids de la terre, et qui ont vu en moi une jolie proie facile.

Petit être anodin et fragile j’ai avalé leur poison, leur cadeau d’accueil à la vie,

J’ai bu jusqu’à la lie.

Je ne connaissais pas d’autre goût.

Mais mon poitrail contenait le fer et le génie. En m’appelant Jennifer ils ne pensaient pas me donner les armes pour combattre. Ou ils le savaient, et c’était le test ultime.


J’ai mâché mes mots pendant des siècles interminables pour former les mots « Salut la vie, OUI JE VEUX, OUI JE PEUX, OUI JE SUIS ET JE SERAI ENCORE ! »

Mais cette petite bouche blanche est bordée d’estuaires que j’ai dû apprendre à naviguer ; j’ai dû me construire ma barque et apprendre à lire le vent.


Aujourd’hui les commissures mystérieuses de mes lèvres ne me font plus peur. J’y navigue pour fuir les tyrans qui voulaient me sucer le sang, je leur ferai un pied de nez en prenant mon pied à naviguer dans la liberté de l’affranchissement.



Jenny


CONTACT 

Partagez-nous vos autolouanges!

ADRESSE

62 bis rue de Romainville 

75019 Paris, France

CONTACT

© 2020 par Institut de l'Autolouange

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Facebook