Autolouange Séverine 21 janvier 2009

Ce cœur là, ce cœur là,

Bat d’une envie irrépressible.

Cette femme là,

avec ce cœur là

un barrage prêt à rompre.

Un torrent d’amour derrière ce mur là, se presse encore et encore.

Les rochers se descellent,

s’effritent,

vrillent sur eux-mêmes,

s’étouffent dans leur résistance.

Savez vous ce que c’est qu’un torrent de vie et d’amour qui vous arrive dessus…

Savez-vous ce que c’est qu’une femme qui a des bras si doux,

si chaud, qu’elle embrasse déjà la terre entière et ses petits habitants, le peuple des enfants…

Longtemps les pierres s’accumulent parce que cette patiente amoureuse veut bien faire, tellement bien,

tellement impeccablement bien,

qu’elle construit et se mure.

Aujourd’hui le tambour de son cœur devient un roulement souple et tendu qui annonce la grande brèche.

Les flots vont être libérer et redonner vie à ces bras,

ces mains et ces jambes,

ce corps tout entier.

Tous serviteurs de ce cœur.

L’entendez-vous ce chant qui s’élève porté par un seul souffle ?

C’est une prière qui a pris naissance dans l’humus de ses larmes et de son inutilité

C’est une Gloire à la Beauté du monde,

un filtre magique contre la sécheresse du cœur.

Aujourd’hui l’écho de sa voix résonne jusqu’aux confins des forêts ancestrales

et les derniers loups lui répondent.

Valérie

CONTACT 

Partagez-nous vos autolouanges!

ADRESSE

62 bis rue de Romainville 

75019 Paris, France

CONTACT

© 2020 par Institut de l'Autolouange

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Facebook