Je suis la fontaine jaillissante, Saint-Didier juillet 2011

Je suis la fontaine jaillissante,

la source d’eau vive.

Je fleuris les jardins des villages pittoresques.

J’abreuve les grands de ce monde

aux quatre coins de l’horizon.

J’inonde les maisons.

Je suis la maison inondée par le barrage fou.

Je suis la maison de mes rêves,

le palais des lutins et des fées

resplendissant de soleil et de lumière,

le nid douillet de mon enfance,

la maison qui résonne de cris et de rires,

de jeux et de secrets.

Je suis l’accueil des hôtes,

le bonheur des sans-abri,

la fraternité retrouvée,

la joie partagée.

Marie-Thérèse

Je suis la maison silencieuse

dans le hameau de Villar,

blottie au creux du vallon

où bondit le torrent.

Les sommets enneigés m’entourent,

gardiens du passé.

La maison est fermée

aux rigueurs de l’hiver,

seule la fumée s’échappe

de la cheminée.

Le feu brûle dans l’âtre

et réchauffe le souper.

Je suis prisonnière

des secrets bien gardés.

Témoin des fêtes familiales

et des deuils prématurés,

théâtre des accouchements

de générations de femmes.

Je suis repliée

dans l’attente du printemps.

Je suis le silence dans ses murs,

la honte des voisins.

Je suis la parole empêchée,

les cris retenus.

Je suis le travail obligé,

la dentelle à livrer.

Je suis l’odeur du foin coupé,

la chaleur des animaux

et l’ivresse scellée.

Je suis le costume étriqué

du noir imposé.

Je suis le plaisir oublié.

Je suis le silence de l’hiver

et l’attente du printemps. Marie-Thérèse

CONTACT 

Partagez-nous vos autolouanges!

ADRESSE

62 bis rue de Romainville 

75019 Paris, France

CONTACT

© 2020 par Institut de l'Autolouange

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Facebook