Jour rouge – Jocelyne

Je suis la terreur

d’une violence aveugle

d’une bête qu’on a prise au piège

du mal

Je me suis enfermée dans un corps tordu

fuyant et révolté

Je touche ma chair mutilée par la haine

J’éboule sans fin la colère de dix-mille vies sacrifiées

Je suis la montagne qui s’abat sur les roses

Je suis tout ce qui me fait peur

le serpent serré autour de mon cou

l’absurde qui m’étrangle

et demande compte de ma vie TOUT DE SUITE !

Je crève mes deux yeux

de n’avoir su à temps reconnaître

la Lumière

J’avale un sablier qui se vide comme un ballon crevé

J’incarne sans faillir

la question meurtrière

Qui es-tu ?

Qu’as-tu fait de ton frère ?

Et je crache le vivier toxique des pourquoi qui tuent

Je suis la défaite de tout ce en quoi je crois

Et je respire

loin

bien loin

apaisée

Je suis le grain de sable alangui

au soleil de son insignifiance

la perfection du Plus Rien

le fleuve qui sait où est sa Source

et déroule paisiblement ses flots

grandiose dans l’indifférence aux diamants et aux scories

qu’il charrie en son sein.

CONTACT 

Partagez-nous vos autolouanges!

ADRESSE

62 bis rue de Romainville 

75019 Paris, France

CONTACT

© 2020 par Institut de l'Autolouange

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Facebook