Vague à l’âme


Je suis une vague de la mer Caspienne.C’est vague ? Qu’à cela ne tienne ! Je suis tienne quand tu t’y baignes. Je suis une vague obstinée, butée, vaguement casse-pieds Mais tu es mienne chère mer Caspienne. En ton sein ô ma mer intérieure Je suis voyageur, baroudeur Je vis mille vies. Je fais des clapotis réussis en Russie J’ai droit d’asile en Asie Et quand je me rends en Iran, On m’appelle mer Khazar, quel bazar ! A chaque ressac, je vide mon sac. Souvent je suffoque sous le poids d’un phoque Et le goéland, dans son élan, me fend. La sterne est consternée par tant de brutalité ! Parfois j’ai le vague à l’âme et je divague. Je ne suis qu’une vaguelette bien seulette, Je ne suis que de l’eau salée Qui se laisse aller au gré des marées. Alors mon âme de vague s’évade. Si je suis goutte d’eau, je peux m’évaporer dans la nature, Voyager sur un petit nuage poussé par un vent favorable, Et puis, un jour de pluie, sans bruit Me glisser dans mon rêve d’enfant, l’océan Et voir enfin les choses en grand ! Je ne suis qu’une vague de la mer Caspienne Mais qu’à cela ne tienne, je suis magicienne ! Daniel

CONTACT 

Partagez-nous vos autolouanges!

ADRESSE

62 bis rue de Romainville 

75019 Paris, France

CONTACT

© 2020 par Institut de l'Autolouange

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Facebook